La situation des inondations s’est aggravée dans l’État d’Assam, en Inde, où les autorités signalent que plus de 400 000 personnes sont désormais touchées dans 1 089 villages de 26 districts. Les rivières sont à des niveaux record dans le district de Nagaon.

De fortes pluies, des inondations et des glissements de terrain ont également touché d’autres parties de la région, notamment les États de l’Arunachal Pradesh, du Nagaland et du Meghalaya en Inde, et la division de Sylhet au Bangladesh.

Des soldats des Assam Rifles sauvent des victimes des inondations par bateau dans le district de Cachar, Assam, Inde, le 17 mai 2022. Photo : Assam Rifles

Assam, Inde

De fortes pluies, des inondations et des glissements de terrain ont touché l’Assam depuis le 13 mai 2022. L’Assam State Disaster Management Authority (ASDMA) a signalé 24 681 personnes touchées par les inondations dans 94 villages des districts de Cachar, Dhemaji, Hojai, Karbi Anglong West, Nagaon et Kamrup. Trois personnes ont perdu la vie dans un glissement de terrain dans le district de Dima Hasao. La pire des inondations s’est produite dans le district de Cachar où la rivière Barak a rompu son lit.

Les inondations se sont poursuivies ou se sont aggravées dans certaines régions de l’État depuis lors et, au 17 mai, l’ASDMA a signalé que 403 352 personnes avaient été touchées, dont 96 697 à Cachar, 88 420 à Hojai, 58 975 à Nagaon et 56 960 à Darrang.

Plus de 170 camps de secours ont été mis en place et abritaient 39 558 personnes déplacées au 17 mai, dont 31 111 à Hojai et 7 589 à Cachar.

D’autres décès ont également été signalés dans l’État à la suite des fortes pluies et des inondations, dont 2 morts et 3 disparus à Cachar et un mort à Udalguri.

La Commission centrale de l’eau de l’Inde a déclaré que la rivière Kopili à Kampur à Nagaon avait atteint son plus haut niveau le 17 mai 2022, à 62,07 mètres, bien au-dessus de la marque de danger de 60,5 mètres et au-dessus du précédent record de 61,79 mètres établi en juillet 2004.

Niveaux de la rivière Kopili à Kampur dans le district de Nagaon en Assam, Inde, mai 2022. Image : CWC

Arunachal Pradesh, Inde

La Force nationale indienne d’intervention en cas de catastrophe a signalé que des glissements de terrain déclenchés par des pluies incessantes ont tué trois membres d’une famille à Itanagar, dans l’État d’Arunachal Pradesh, le 16 mai 2022. D’autres glissements de terrain dans la région ont endommagé des maisons. Deux ouvriers sont morts après qu’un glissement de terrain a enseveli une partie d’une route près d’Itanagar.

Meghalaya, Inde

Les médias locaux ont rapporté que de fortes pluies avaient provoqué des inondations et des dégâts dans certaines régions de l’État de Meghalaya à partir du 12 mai. Une personne est morte dans un glissement de terrain dans le village de Jongksha, dans la subdivision de Mawkynrew du district d’East Khasi Hills. Un autre est mort après que la pluie a fait tomber un arbre dans le district de Ri-Bhoi.

Le 14 mai, des responsables ont signalé qu’une personne s’était noyée dans une rivière en crue dans le district d’East Khasi Hills et qu’une autre personne avait été portée disparue dans l’incident.

Nagaland, Inde

De fortes pluies ont déclenché plusieurs glissements de terrain dans le district de Peren, dans l’État du Nagaland, en Inde, à partir du 15 mai 2022, provoquant de multiples barrages routiers. Des militaires des Assam Rifles ont été déployés pour nettoyer les débris.

Département de Sylhet, Bangladesh

Les médias locaux au Bangladesh ont signalé des inondations dans la division de Sylhet après une longue période de fortes pluies au Bangladesh et dans les bassins versants de l’Inde voisine. Au 16 mai, les rivières Surma et Kushiara étaient toutes deux au-dessus du niveau de danger.

Les médias ont déclaré que des milliers de personnes dans les upazilas (districts) de Zakigonj, Gowainghat, Jaintapur et Companiganj ont été touchées, et que d’autres inondations sont attendues, en particulier à Jaintapur. L’accès routier a été coupé dans certaines zones. L’administration du district de Sylhet avait alloué 79 tonnes de riz aux personnes touchées par les inondations.

Des médias sociaux

Voir l’actualité complète

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *