Au moins 10 personnes sont mortes et des milliers ont été déplacées après de fortes pluies et des inondations soudaines qui ont détruit des maisons dans l’État d’Adamawa, dans le nord-est du Nigéria.

Selon un rapport du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), des inondations ont frappé après de fortes pluies à partir du 18 août 2022. OCHA a signalé que plus de 3 000 personnes avaient été déplacées dans la communauté de Jabilamba et ses environs dans la zone de gouvernement local de Girei (LGA). Au moins 10 habitants ont été tués et trois autres blessés dans les crues soudaines qui ont également endommagé ou détruit des dizaines de maisons, des installations essentielles et des moyens de subsistance dans les zones touchées.

Au 22 août, de nombreuses maisons restaient submergées dans les zones touchées et la plupart des résidents n’ont pas pu retourner récupérer leurs biens et leurs objets de valeur. Des rapports non confirmés de Girei suggèrent que le village est complètement désert après les inondations et que de nombreux ménages déplacés se sont déplacés vers les LGA voisines de Song et Yola.

OCHA a déclaré que Girei LGA est l’un des principaux points chauds du choléra dans l’État d’Adamawa et que la contamination des sources d’eau par les eaux de crue a accru les risques de maladies d’origine hydrique dans les zones touchées.

L’État a connu de fortes pluies et des inondations depuis la mi-juillet de cette année. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a signalé des tempêtes, de fortes pluies et des inondations dans les zones de Song LGA le 17 juillet 2022. Plus de 1 200 personnes de 148 ménages ont été déplacées et 100 abris ont été endommagés. Quatre victimes ont été signalées à la suite des tempêtes. La population touchée a eu besoin d’abris, de kits de réparation d’abris, d’articles non alimentaires et de services médicaux, a indiqué l’OIM.

De fin juillet à début août, les zones de la LGA de Toungo ont également été touchées par les pluies et les inondations. OCHA a signalé que la vie d’environ 9 000 personnes avait été touchée.

Voir l’actualité complète

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *