Au moins 15 personnes sont mortes, 9 sont portées disparues et des milliers ont été déplacées après des semaines d’inondations au Congo-Brazzaville (également en République du Congo).

Inondations à Oyo, Congo en novembre 2021. Photo : Ministère Des Affaires Sociales Et De L’action Humanitaire Congo

Le ministère des Affaires sociales du Congo-Brazzaville (Ministère des Affaires sociales et de l’action humanitaire) a signalé des inondations dans certaines parties du département de la Likouala depuis début septembre de cette année. De nouvelles pluies abondantes ont été signalées depuis lors, s’intensifiant de la mi-novembre à la fin novembre. En réponse à la catastrophe, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence le 29 novembre 2021.

Des inondations ont été signalées le long des principaux cours d’eau dans les départements du centre et du nord de la Likouala, de la Sangha, de la Cuvette et des Plateaux. De fortes pluies ont également causé des dégâts et des inondations dans les villes de Pointe-Noire dans le sud, et la capitale Brazzaville.

Début décembre, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) faisait état d’un total de 46 652 personnes touchées, 6 552 déplacées, 15 morts et 9 disparus. Des milliers de maisons ont été endommagées et environ 6 552 personnes ont été déplacées, selon les estimations du gouvernement. Les personnes évacuées sont hébergées dans des familles d’accueil, vivaient dans des logements temporaires dans des écoles et des édifices religieux, ou vivaient dans des camps temporaires sur des terres agricoles.

La FICR a déclaré : « La population touchée est exposée aux intempéries, au manque d’hygiène et aux maladies d’origine hydrique en raison du manque d’eau potable. De fortes inondations ont détruit les champs et le bétail, réduisant considérablement les moyens de subsistance. »

Inondations à Oyo, Congo en novembre 2021. Photo : Ministère Des Affaires Sociales Et De L’action Humanitaire Congo

Voir l’actualité complète

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *