Les Nations Unies rapportent que les inondations causées par des marées inhabituellement hautes ont touché des milliers d’habitants des zones côtières de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les premières estimations suggèrent qu’au moins 7 000 personnes ont déménagé pour leur maison en conséquence. Des inondations côtières ont été signalées sur plusieurs îles du Pacifique Sud à la même époque.

Papouasie Nouvelle Guinée

Dans un rapport du 14 décembre, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré que les inondations avaient touché les communautés côtières de la région autonome de Bougainville (ARoB), de l’île de Nouvelle-Irlande et des provinces de Manus et East Sepik entre le 04 et le 06 décembre 2021.

OCHA a déclaré que les rapports préliminaires indiquaient que dans l’ARoB, au moins 3 400 personnes dans quatre communautés des îles Carterets ont été touchées.

Dans la province du Sepik oriental, 7 îles de faible altitude ont été touchées, dont quatre îles font partie des îles du groupe Wewak et 3 îles font partie des îles du groupe Schouten. Selon les estimations de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), jusqu’à 7 200 personnes ont été déplacées dans les villages de Kaup, Murik, Darapab et Karau.

Dans la province de la Nouvelle-Irlande, on estime que jusqu’à 30 000 personnes ont été touchées. OCHA a ajouté que dans la province de Manus, les zones côtières et les atolls sont inondés, affectant des zones d’environ 50 000 habitants.

Les populations affectées ont besoin de vivres d’urgence, d’eau potable et d’articles non alimentaires. Les partenaires humanitaires, le National Disaster Center de PNG et les gouvernements d’Australie, de Nouvelle-Zélande et des États-Unis coordonnent la réponse aux besoins.

Inondation des îles du Pacifique Sud

Des tempêtes et des marées hautes ont provoqué des inondations côtières sur plusieurs îles du Pacifique Sud à partir du 5 décembre 2021 environ. Les autorités des Îles Marshall, des Îles Salomon et des États fédérés de Micronésie (FSM) ont toutes signalé des inondations.

Des zones de Majuro, capitale des îles Marshall, ont été laissées sous l’eau. Le gouvernement de Micronésie a déclaré que les inondations avaient touché les États de Yap, Chuuk, Pohnpei et Kosrae. Le gouvernement a blâmé le changement climatique et l’élévation à long terme du niveau de la mer.

« Nous observons ce qui se passe », a déclaré Son Excellence David W. Panuelo, président de la FSM, dans un communiqué, « Et, avant tout, je demanderais à nos citoyens de se sentir assurés que leur gouvernement est au courant de ce qui se passe, et est prêt à passer à l’action. Nous nous tenons prêts à offrir notre plein soutien aux gouvernements des États lorsque les demandes arrivent, et j’encourage les États à faire ces demandes sans aucune hésitation ni réserve s’ils le jugent nécessaire. Qu’il s’agisse de matériaux de construction ou de nourriture, nous n’abandonnerons jamais nos citoyens à la menace existentielle du changement climatique.

Média social

Voir l’actualité complète

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *